J’ai testé l’Ultimate Frisbee

Il y a quelques mois, un ami et moi parlions de sport, c’était une personne tout à fait normale, avec un boulot normal et des loisirs normaux. Il m’a appris qu’il faisait depuis quelques temps de l’Ultimate le dimanche. Généralement, quand t’es humain et que tu possèdes une télévision, ton cerveau assimile le nom de « Ultimate » à une cage en grillage avec généralement 2 types (mais parfois plus) qui se filent des coups de genou dans les tempes.

J’étais tout d’abord ébahi, mon camarade n’était pas non plus taillé en V, et je ne lui connaissais pas des habitudes bagarreuses. En effet, il était plutôt du genre Mathieu Valbuena sur un terrain de foot. Je lui ai fait par conséquent part de mon étonnement.

Il a ensuite tenté de me convaincre en disant que c’était un sport très fair-play, en m’affirmant même qu’il n’y avait même pas d’arbitre et que la régulation du règlement était décidée d’un commun accord entre les participants. J’ai été soulagé donc, puisque je pensais qu’il ne s’agissait finalement que d’un problème d’alcool, et qu’il était en train de me dire des âneries.

J’ai été ensuite complètement choqué quand il m’a dit qu’il pratiquait ça régulièrement avec sa copine. En effet, le LSD étant interdit en France, je ne pensais que pas cette personne jadis innocente était tombée si bas… Aux vues de mes exclamations, il continua son argumentation en m’assurant que c’était un moyen formidable pour se défouler, de courir, et de s’éclater. Penses-tu… ça m’a vachement rassuré.

haha ! qu’est ce qu’on se marre !

 

Pris de panique, et tel un négociateur du RAID, j’ai pédagogiquement informé mon interlocuteur que pratiquer la violence conjugale, de surcroît par compétition, même sous prétexte sportif est puni sévèrement par loi. De mémoire, sa petite amie avait quand même du caractère, et de sa part, se laisser faire comme ça par une telle violence m’étonnait beaucoup, mais bon après tout, chacun fait ce qu’il veut durant, peut être, ses relations saixuelles.

Puis, là, tout changea, gros flash quand il m’annonça qu’il ne parlait pas d’Ultimate dit Fighting, mais d’Ultimate Frisbee ! Tout rentra dans l’ordre : la présence de sa copine, jouer régulièrement pour se défouler, son coté Valbuena, bref, tout s’expliquait. Il y a quelques jours, j’ai appris qu’un de mes collègues de travail pratiquait l’Ultimate Frisbee, et nous proposait une initiation ! Après avoir discrètement vérifié si il s’agissait bien du jeu d’enfants, j’ai accepté !

Dans mon expérience du Frisbee, j’ai pas un CV très long, 3-4 échanges sur la plage, et autant de personnes emmerdées par mes jets aléatoires. Alors en plus, si dans ce sport il faut courir, jouer tactiquement, et arbitrer en même temps, c’est pas gagné…  Surtout que niveau mobilité, avec de l’entrainement, je dois pouvoir atteindre celui d’un tétraplégique coulé dans du béton. Niveau condition physique, disons que mon cardiogramme juste après être allé faire pipi est comparable aux tracés du sismographe de Kobé durant l’année 95.

Les règles, c’est quoi. En fait c’est assez simple. Deux équipes, idéalement de 7, s’affrontent sur un terrain, idéalement de la largeur de celui de Rugby. A chaque extrémité du terrain se trouve un embut. Une équipe marque un point quand un joueur de son équipe reçoit le Frisbee dans l’embut adverse. Cependant, il est interdit de courir avec le Frisbee !

Alors après il existe quand même quelques règles un peu plus complexe, en cas de difficultés de jugement des joueurs. Des actions à rejouer, ou des dons de Frisbee à l’adversaire sont souvent décidés par le fair-play des participants, souvent. Rarement, c’est décidé avec un crachat discret mais poli, suivi d’un croche pattes courtois lors de l’engagement qui suit, mais rarement : c’est un sport où le fair-play est roi.

L’ultimate frisbee à l’avantage que n’importe quel joueur, même débutant, peut se faire plaisir très très rapidement ! Dès la partie initiation il est possible de réaliser de jolis lancés, de faire de belles interceptions, voir même, pour les plus téméraires, de marquer des points !

How I see myself while playing Ultimate

How my girlfriend see me when I play Ultimate

Pour conclure, l’Ultimate c’est un sport vraiment complet, qui mêle adresse, condition physique, et tactique de jeu. Après quelques minutes de jeu, on peut très vite remarquer que c’est un sport où la condition physique est primordiale : jamais on ne s’arrête de courir,  le mouvement est permanent, et la rigolade aussi ! Dans les jours qui suivent, les courbatures sont bien présentes, et niveau mouvement on se retrouve vite comme les dispensaires de la maison de retraite du coin : comme quoi on force plus que ce qu’on croit ! Ce sport n’a du coup rien à envier au football, ce sont deux sports assez similaires dans leur architecture : les démarcations sont extrêmement importantes, le jeu d’équipe prend une place évidente, et l’adresse permet aux meilleurs de faire des coups impressionnants !

Depuis, chaque jeudi, on se retrouve avec une petite dizaine d’amis pour faire de l’ultimate frisbee, et promis, on se tape pas dessus ou alors que très rarement.


Tags: , ,

4 Responses to “J’ai testé l’Ultimate Frisbee”

  1. Ceejay 6 avril 2012 at 19 h 07 min #

    Ouais, chouette sport que j’ai testé tout un semestre, en salle !
    Le seul truc qui que j’ai pas trop aimé, c’est que ça manque de contacts. On peut pas poser des écrans comme au basket…

  2. Simon 16 avril 2012 at 12 h 00 min #

    Faut que je passe un jeudi :D !

  3. Julien 7 septembre 2013 at 17 h 13 min #

    Salut
    joueur depuis 11ans, j’ai beaucoup aimé ton article
    Très sympathique.

    Ravi que tu ai aimé ce sport ;)

    Junior des FU

  4. Simon 6 avril 2015 at 13 h 22 min #

    Ton article est vraiment sympa bravo, perso je joue a l’ultimate depuis trois ans.
    Je suis un jeune ( je n’est que 14 ans) et je joue donc en U-15.
    Je pense tenter les sélection en équipe de France l’année prochaine ( bien que je ne pense pas y arriver il parait que c’est bien pour donner de l’expérience)
    Je suis un joueur des Tchac de Pornichet.

Leave a Reply