« Saveurs partagées » – Lyon

Vous savez, quand on parle de gastronomie et de mélange, chez moi, c’est souvent du haut de gamme : une subtile association entre du gruyère, des pâtes, du beurre, et du gruyère et du beurre. Vendredi, ma directrice artistique blogueuse en devenir (ma copine) et moi avons décidé de tenter un truc, quelque chose que nous n’avions jamais fait, quelque chose qui me faisait peur (même avec du beurre) : un resto bizarre. La responsabilité de choisir un restaurant qui ferait l’affaire lui était confiée (alors vous imaginez un peu l’angoisse…). Bref, je suis allé manger à l’aveugle.

Arrivé devant la façade rouge du restaurant nommé « Saveurs partagées », dans les pentes de Croix Rousse, je cherche à deviner ce que je vais trouver dans mon assiette. Rappel : je n’avais eu aucune info sur le lieu où j’allais passer mon repas. Typiquement lyonnais, je m’attends à un bouchon. Charcutaille, boudin et quenelles ? J’adore ça. Même si… façade rouge, une histoire de partage, ça me faisait quand même penser à George, politiquement. Bref, nous entrâmes.

Après un accueil chaleureux (rien de saixuelle non plus hein), on nous installe sur l’imposante table dorée qui traverse la pièce, sa forme est singulière : elle zig-zag à travers la pièce. Plusieurs petits groupes sont disposés sur cette même table : je commence déjà à mieux cerner le titre du restaurant. La carte semble classique, je pensais avoir vu juste sur l’origine lyonnaise des plats : viandes et autres salades garnies sont proposées. Je décide un menu tout à fait classique, « le Saint Marcellin chaud et sa verdure », suivi d’un filet de bœuf. (rien qu’en écrivant ça, je commence à saliver c’est dégueu’ y’en à plein sur le clavier). De la valeur sûre, même pour un restaurant communiste.

Nous sommes servis rapidement (et en plus, le couteau n’est pas une faucille). Pour une entrée, c’est une entrée…imposante. On retrouve le costaud Saint Marcellin chaud dans sa feuille de brique, très copieusement agrémenté de verdure. De la verdure, oui, mais pas que ! Des touches orangées, jaunes et roses (oui oui, roses) arborent les 3 ou 4 variétés de salades présentes dans mon assiette ! Pour certains ingrédients, c’est facile, c’est des poivrons, des carottes, des tomates. Mais pour le reste… Je goute, c’est sucré. wait…WHAT ? ouais ouais, de la confiture dans ma salade. Surprenant, mais très réussi. Ça y est, j’ai pigé le nom du resto ! « Saveurs partagées », c’est pas un resto communiste, c’est un truc de hippies. Finalement, je regrette mon allergie au pollen puisque je m’attendais désormais à bouffer des fleurs. Mélange par conséquent réussi pour cette entrée très éclectique puisque je n’avais pas autant apprécié une mise en bouche depuis le dernier film de monsieur Dorcel.

De la salade, des carottes, des poivrons, et de ... la confiture.

L’entrée copieusement terminée, voilà le chef en personne qui vient nous voir et demander si tout se passe bien. Nous apprécions, d’autant plus qu’on en profite pour lui demander ce qu’il à mis dans nos entrées  : y’avait encore des ingrédients suspects. J’apprends avec stupeur que ce type avait mis des légumes dans ma salade, pas des légumes genre pomme de terre, nonon, des légumes encore plus dangereux genre soja et poireaux. J’ai voulu porté plainte pour empoisonnement, et puis je me suis dit que ça partait d’une bonne intention, que par conséquent ma déposition pouvait attendre la fin de ma viande, que le chef nous amena très vite.

Autant savoureux que coloré.

Là encore, surprise. Un beau filet de bœuf, bien viandu comme on l’attend, mais avec une garniture pour le moins colorée. Endive poilée, quartiers d’orange, baies rouges, des patates rates, des patates douces, et p’is des trucs qu’on à même pas osé demander ce que c’était. Une chose est sûre, c’est que c’était sucré et bon (et donc forcément pas de la famille des légumes). J’ai tout mangé avec appétit en prenant quand même soin de particulièrement déguster chacun des ingrédients : une vraie découverte gustative. Le mur d’en face de moi est complètement recouvert de peintures psychédéliques, et c’est plutôt sympa. (Après, peut être que j’étais déjà sous les effets pervers de ce fléau du 21e siècle qu’on appelle Légumes, nous y reviendrons plus tard avec un billet sur les végétariens).

Voilà le tour du dessert, ce sera une « vanille belle Hélène » pour moi. Rapidement servi, et préparé avec soin. Chantilly maison, glace vanille délicieuse, chocolat fondue, et une pointe de café dans le fond. Et là… la cerise poire sur le gâteau : la poire est chaude. Dessert excellent, comme le reste du repas. Comme vous pouvez le constater, j’ai pas réussi à le prendre en photo, je l’ai mangé plus vite que le flash…

dessert qui n'a pas eu le temps d'être pris en photo avant d'être dévoré.

Voilà que le repas se termine, j’ai bien mangé et surtout suffisamment : j’aime les repas copieux, c’était le cas ici. Que retenir de ce restaurant « Saveurs partagées » : déco réussie, pas trop chargée, propre. Plat délicieux, vraiment, si vous aimez les mélanges sucrés salés, ou même les découvertes culinaires : je le conseille. Le service est compétent, à la bonne allure, et surtout très serviable (je rappelle que le chef lui même est venu nous expliquer quels ingrédients étaient dans ses plats). Reste l’addition, un peu plus élevée qu’annoncée dans le Petit Paumé. 27€ par personne (17 dans le guide lyonnais), c’est assez élevé, mais je n’ai pas l’impression d’avoir jeté mon argent par les fenêtres.

« Saveurs Partagées » ( 2 rue Camille Jordan, 69001 Lyon (dans les pentes de Croix-Rousse)), mérite un bon 17/20 ! Un resto sérieux !





One Response to “« Saveurs partagées » – Lyon”

  1. Gwen 27 mars 2012 at 16 h 56 min #

    Forcément ma lecture est un peu gâchée par le fait que je connais déjà ton sentiment sur ce resto dont tu as pu me parler de vive voix et qui te fait saliver (c’est d’ailleurs plus propre de te lire que de t’écouter niveau bave), au début j’ai voulu lire en diagonale mais finalement je n’ai pas pu résister et je me suis lancer d’un trait jusqu’au bout ! Belle description manque quelques photos notamment sur la déco mais c’est surement parce que tu compte nous inviter rapidement la bas pour que l’on se fasse une idée par nous même de l’atmosphère de l’endroit ;-)

Leave a Reply